Connexion

La culture scientifique et technique acquise au collège doit permettre à l’élève d’avoir une première représentation 

globale et cohérente du monde dans lequel il vit, dans son unité et sa diversité, qu’il s’agisse de la nature ou du
monde construit par l’Homme. L’enseignement des sciences physiques et chimiques en seconde prolonge cette
ambition en donnant à l’élève cette culture scientifique et citoyenne indispensable à une époque où l’activité
scientifique et le développement technologique imprègnent notre vie quotidienne et les choix de société. Le citoyen
doit pouvoir se forger son opinion sur des questions essentielles, comme celles touchant à l’humanité et au devenir de
la planète. Cela n’est possible que s’il a pu bénéficier d’une formation de base suffisante pour avoir une analyse
critique des problèmes posés et des solutions proposées. La science s’avère un instrument privilégié de cette
formation parce qu’elle est école de structuration de l’esprit, susceptible d’aider durablement les élèves à observer,
réfléchir, raisonner.
Par ailleurs, il importe de considérer la diversité des formes d’intelligence et de sensibilité comme voies d’accès à la
réussite de tous les élèves. Plutôt que de privilégier une réussite fondée sur des considérations virtuelles et formelles,
dans le seul domaine de la pensée, l’atout des sciences expérimentales comme la physique et la chimie est de
s’appuyer sur l’observation, le concret et le « faire ensemble ». La réussite par le travail en équipe doit pouvoir faire
pièce à l’échec individuel. Les sciences sont aussi, aux côtés des humanités et des arts, un lieu de rencontre avec les
constructions les plus élevées de l’esprit humain, qui donnent accès à la beauté des lois de la nature en mobilisant les
multiples ressources de l’imagination. Elles doivent donc trouver naturellement leur place dans la mise en valeur des
qualités individuelles propres de chaque élève, afin de l’aider à découvrir ses talents et à s’accomplir.
Enfin, sans préjuger des choix finals des élèves en matière d’orientation, il s’agit de les aider dans la construction de
leur parcours personnel. Il n’est pas indifférent à cet égard de rappeler le déficit de notre pays en vocations
scientifiques. Donner aux jeunes le goût des sciences, en particulier aux filles, et faire découvrir les formations et les
métiers liés aux sciences pour les éclairer dans leur démarche d’orientation, s’avèrent être ainsi des priorités de
l’enseignement de la physique et de la chimie en classe de seconde